Dr Gaston Schwarz

Chirurgie Plastique Montréal

Prenez rendez-vous pour une consultation
514-932-8200

L’augmentation mammaire

Comment une augmentation mammaire est-elle pratiquée?

breast-augmentationL’augmentation mammaire peut être pratiquée par l’un de ces trois types d’incisions : transaxillaire (aisselle), périaréolaire (autour du mamelon) ou inframammaire (dans le pli sous le sein).

Dans la majorité des cas, le Dr Schwarz privilégie l’incision transaxillaire. Une incision d’environ quatre centimètres est pratiquée dans la partie pileuse de l’aisselle. Les implants, généralement remplis de gel de silicone, sont ensuite placés sous le muscle.

Les avantages de cette intervention comprennent :

  1. l’absence de cicatrice sur le sein;
  2. aucun changement dans la sensibilité du mamelon;
  3. la mammographie peut être effectuée normalement;
  4. la contracture capsulaire (durcissement de la cicatrice autour de l’implant) est moins fréquente.

L’augmentation mammaire prend environ une heure et les incisions sont refermées avec des points de suture internes, ne laissant ainsi qu’une mince ligne au site d’incision. Ces lignes sont recouvertes par un pansement simple et confortable. Une fois la patiente réveillée après l’anesthésie, elle est amenée en salle de réveil où elle est prise en charge jusqu’à ce qu’elle soit alerte et à l’aise.

La patiente quitte ensuite la clinique avec une liste d’instructions orales et écrites des soins à se prodiguer à domicile ainsi qu’avec une ordonnance pour un médicament antidouleur.

Chez les patientes qui pratiquent le culturisme, la gymnastique ou l’haltérophilie, les implants sont placés par-dessus le muscle puisqu’il y a un risque que la contraction du muscle déplace l’implant mammaire.

Les types d’implant

Les implants peuvent être remplis de gel de silicone ou d’une solution saline et plusieurs formats différents sont offerts. La surface de l’implant peut être souple ou texturée et ils peuvent avoir une forme ronde ou une forme de larme.

Les implants de silicone et de solution saline ont un profil d’innocuité similaire. Ils présentent tous deux des avantages et des inconvénients, il est donc important que vous discutiez des différences entre ces deux types d’implant avec votre chirurgien lors de la consultation. Certaines de ces différences comprennent :

– les implants en gel de silicone offrent une apparence et une sensation plus naturelles, car ils sont remplis d’un gel de silicone souple.

Une évaluation des seins sera réalisée avant l’opération chirurgicale pour déterminer quel type d’implant vous convient le mieux. Le Dr Schwarz vous guidera à travers cette démarche et vous fournira un guide des tailles pour vous aider à prendre une décision éclairée sur la taille d’implant qui est appropriée pour vous. Il est important de choisir un implant qui donnera une forme naturelle à votre poitrine.

Aucun implant ne dure toute la vie. Le docteur Schwarz recommande de remplacer les implants après 10 à 15 ans, c’est-à-dire lorsqu’il y a risque de rupture. Si un implant se brise, il peut être remplacé facilement.

Les implants mammaires ont-ils une incidence sur l’allaitement maternel?

Il s’agit d’un mythe. Les patientes qui désirent avoir une augmentation mammaire avant d’avoir des enfants n’ont rien à craindre. Les patientes qui subissent une augmentation mammaire peuvent s’attendre à allaiter normalement. L’augmentation mammaire n’a aucune conséquence sur le lait maternel ou le bébé.

L’augmentation mammaire et la mastopexie (redrapage mammaire)

Chez certaines patientes, les seins sont affaissés et l’augmentation mammaire est pratiquée en combinaison avec une mastopexie. Le docteur Schwarz déterminera pendant la consultation si vous êtes une bonne candidate pour cette opération chirurgicale.

L’anesthésie

Les augmentations mammaires sont pratiquées sous anesthésie générale.

Les soins postopératoires et le rétablissement

Les patientes doivent s’assurer que les pansements demeurent secs jusqu’à 48 heures après l’opération. Ils sont ensuite retirés.

Une fois que les pansements sont retirés, les patientes peuvent prendre leur douche normalement. Elles peuvent aussi recommencer à porter un soutien-gorge s’il ne leur cause pas d’inconfort.

Elles peuvent recommencer leurs activités quotidiennes dès qu’elles se sentent bien. Elles doivent toutefois éviter de faire des exercices cardiovasculaires, des activités physiques intenses ou de soulever des charges lourdes pendant la première semaine.

Le Dr Schwarz recommande à ses patientes de prendre une semaine de congé à la suite de l’opération chirurgicale. Prendre du repos favorise la guérison et le rétablissement.

Des rendez-vous de suivi sont planifiés une semaine, trois semaines, trois mois et un an après l’intervention.

L’augmentation mammaire est une intervention sécuritaire. Comme toutes les opérations chirurgicales, l’intervention est associée à des risques de complication qui vous seront bien expliqués par le Dr Schwarz.

Retrait d’implants mammaires avec capsulectomie en bloc

Après le retrait de l’implant

Évidemment, une fois les implants retirés, les seins perdent en volume, ce qui causera un apparance dégonflés et vides, avec divers degrés de statisme. Une alternative consiste à compléter un redrapage mammaire en même temps que le retrait de l’implant.

Redrapage mammaire simultané

Certains patients décideront de subir un redrapage mammaire simultanément. Cela conduira à des seins plus petits mais avec une forme et une position plus jeunes. Il existe de nombreuses alternatives chirurgicales qui peuvent être discutées au moment de la consultation. La convalescence après le retrait de l’implant, avec ou sans redrapage mammaire simultanée, est en moyenne de deux semaines. Les bandages restent en place pendant 48 heures et ne nécessitent pas de drains, les exercices légers sont autorisés une semaine après la chirurgie et les activités complètes au bout de deux semaines.

Retrait d’implants mammaires avec capsulectomie

Récemment, une association d’un lymphome rare appelé lymphome anaplasique à grandes cellules (ALCL) a été établie avec des implants texturés. La FDA (Food and Drug Administration aux États-Unis) signale que sa fréquence varie entre un sur 3 800 et un sur 30 000. Il est important de noter que cela ne se produit pas avec les implants lisses, que le Dr Gaston Schwarz utilise exclusivement. Chaque fois qu’un corps étranger est inséré dans le corps humain, il réagit en formant une enveloppe lisse ou une cicatrice interne autour de celle-ci, appelée capsule. Les implants texturés produisent une capsule rugueuse et irrégulière qui, par une réaction inflammatoire, peut conduire à ce lymphome rare. Cela se manifeste habituellement cliniquement par l’accumulation de fluide (Seroma I) entre la capsule et l’implant, en moyenne deux à huit ans après la chirurgie. L’examen de ce liquide au microscope, ainsi qu’un test CD 30, peuvent révéler des signes de lymphome dans la capsule. Plus rarement, il peut apparaître comme une grosseur dans la poitrine. La majorité des séromes observés en clinique sont cependant bénins.

Médecine fondée sur des preuves (EBM)

Il est défini comme l’utilisation consciencieuse, explicite et judicieuse des meilleures preuves actuelles pour prendre des décisions concernant les soins à apporter à des patients. Vous êtes invité à demander la consultation du Dr Gaston Schwarz pour discuter de tous les aspects de vos implants mammaires.

Retrait des implants mammaires

Si un patient prend la décision de retirer ses implants, il s’agit d’une opération qui inclut le retrait complet de la capsule autour de l’implant. Cette capsule est régulièrement envoyée au département de pathologie de l’Université McGill pour examen.Le résultat final du traitement ou chirurgie varie d’un(e) patient(e) à l’autre.

Associations et affiliations

Notre tradition
d'excellence et expérience
continue
1506, rue Docteur-Penfield
Appelez: 514-932-8200
Schwarz Plastic Surgery at 1506 Docteur-Penfield Avenue